Soutenons La Quadrature du Net !

[NouvelObs] « Si la loi s'applique, certains entreront en résistance », Jérémie Zimmermann co-fondateur de La Quadrature du net

Le premier projet de loi "Création et internet" prévoyait la création d'une haute autorité, HADOPI, chargée de lutter contre le téléchargement illégal par la mise en place d'une procédure répressive dit "de la riposte graduée". Il a été débouté par le Conseil constitutionnel, qui a estimé que la sanction devait être décidée par la justice. Mercredi 8 juillet, le Sénat examine une autre version du projet de loi, dont le volet répressif est modifié.

Selon vous, le projet de loi "Hadopi 2" respecte-t-il le droit constitutionnel ?

Le projet de loi Hadopi 2 est toujours contraire au respect des libertés fondamentales garanties par la Constitution [...] Le nouveau projet examiné au Sénat est une pirouette juridique, pour sauver la face. [...]

Néanmoins, cette nouvelle procédure peut-elle fonctionner ?

La volonté de s'émanciper des procédures lourdes aboutit à un système qui ne collecte pas assez de preuves.

On pourra donc continuer à télécharger en toute impunité ?

En fonction de la décision du Conseil constitutionnel, on verra comment s'appliquera la loi. Si malgré ses défauts, elle s'applique et sanctionne des innocents, certains entreront en résistance. Il existe d'ailleurs de nombreux moyens de contourner la loi.
On peut changer son adresse IP. Un nouveau marché va se développer, celui de "l'anonymisation", grâce à des sites comme relakks.com.
Je me souviens d'un internaute qui déclarait "le jour où la loi est votée, je loue un serveur proxy (qui me permet d'être anonyme) pour cinq euros par mois, somme que je déduis de mon budget cinéma".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/opinions/3_questions_a/2009070...