Soutenons La Quadrature du Net !

[LaTribune] Attentats : vers une société de la surveillance accrue ?

En réaction aux attentats de vendredi, l’Etat va donner davantage de latitude aux services de renseignement, à la police et à la justice pour contrer le terrorisme, quitte à empiéter un peu plus sur le respect des droits et des libertés individuelles. (…)

Lundi, lors son allocution exceptionnelle devant le Congrès réuni à Versailles, le président François Hollande a donné un véritable coup de pied dans la fourmilière législative. En plus d'une modification de la Constitution pour l'adapter à la crise sécuritaire actuelle, le chef de l'Etat a annoncé une nouvelle loi, qui sera présentée dès cette semaine au Parlement, « prolongeant l'état d'urgence pour trois mois » tout en l'adaptant « à l'évolution des technologies et des menaces ». (…)

Pour « rester dans un Etat de droit » après la période d'état d'urgence, François Hollande a aussi promis de « renforcer substantiellement les moyens de la justice et des forces de sécurité ». Il s'agit, selon le président, de permettre aux services d'enquête et aux magistrats antiterroristes de recourir à « tout l'éventail des techniques du renseignement qu'offrent les nouvelles technologies et dont l'utilisation est autorisée par la loi sur le renseignement », votée l'été dernier.

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et finira par perdre les deux », disait Benjamin Francklin. Aujourd'hui, l'enjeu est de placer le curseur au bon endroit pour lutter plus efficacement contre les vraies menaces, tout en protégeant les droits et les libertés de la quasi-totalité des citoyens, qui n'ont rien à voir avec le terrorisme. Les premières réponses tendent à montrer, encore une fois, qu'en temps de crise, la notion de protection des libertés passe au second plan.

http://www.latribune.fr/technos-medias/attentats-vers-une-societe-de-la-...