Soutenons La Quadrature du Net !

[Europa.Eu] Marietje Schaake : la technologie européenne ne devrait pas contribuer à violer les droits de l'Homme

Si l'accès à Internet est un élément clé de la liberté d'expression, les nouvelles technologies peuvent parfois mettre à mal les droits de l'Homme. Le 8 septembre, les députés voteront un rapport sur l'incidence des systèmes d'intrusion et de surveillance sur les droits de l'homme dans les pays tiers. Nous avons rencontré la rapporteur Marietje Schaake (ALDE, Pays-Bas) avant le vote : selon elle, la technologie européenne ne devrait pas contribuer à des violations des droits de l'Homme. [...]

« La technologie et l'accès à Internet ont rendu plus facile la documentation et le partage d'informations concernant les violations des droits de l'Homme, mais ils ont aussi contribué à faire naître des systèmes qui sont créés, commercialisés et conçus pour la surveillance de masse ou le piratage d'appareils sans le consentement de la personne. » [...]

« Vous pouvez imaginer ce que ces systèmes signifient pour les journalistes de pays où la liberté et la sécurité de la presse ne sont pas garanties, pour les figures de l'opposition, les défenseurs des droits de l'Homme, les activistes... Je pense qu'il est essentiel que l'Union européenne montre l'exemple, et que nous faisions en sorte que les technologies provenant de l'Union européenne ne contribuent pas à la violation des droits de l'Homme. » [...]

« Nous avons vu au cours de ces derniers mois des pays comme la France, où il y avait initialement beaucoup de critiques à l'encontre des pratiques de la NSA et des États-Unis, adopter des lois qui peuvent dépasser l'autorité de collecte de renseignements, des lois sans surveillance appropriée et qui peuvent finalement se révéler très intrusives. » [...]

http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/content/20150828STO90932/