[LePoint] Smartphones trop sécurisés ? Nos États l'ont bien cherché !

La tribune de quatre procureurs de premier plan dénonçant le chiffrement des smartphones dans le New York Times n'est pas passée inaperçue. Cyrus Vance (New York), François Molins (Paris), Adrian Leppard (Londres) et Javier Zaragoza (Madrid) s'émeuvent en choeur de la commercialisation de téléphones mobiles toujours plus sécurisés. Cela bloque, selon les procureurs, le travail de la justice et ne permet plus d'assurer " la sécurité de nos sociétés ". [...]

De plus en plus les décisions d'achat des clients sont aussi motivées par la sécurité, et les fabricants l'ont bien compris. Certes, le vol de données par des pirates est un problème de premier plan. Mais c'est aussi la surveillance généralisée des communications par la NSA aux États-Unis ou la DGSE en France (grâce à la nouvelle loi sur le renseignement) qui inquiète les utilisateurs.[...]

Ce retour de flamme, qui était aisément prévisible, rappelle les propos de l'ex-juge antiterroriste Marc Trévidic il y a quelques années. Pour lui, pousser tous les internautes vers le chiffrement était une grave erreur des États dans le cadre de la lutte antiterroriste, car cela noie les communications suspectes dans la masse des échanges anodins, désormais chiffrés eux aussi.

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/smartphones-t...