[ElectronLibre] Acta : la Commission à l’abordage des pirates

En pleines négociations sur l’Acta, la formule liant « contrefaçon » et « piratage », initiée par la Commission européenne, tend à s’imposer dans les institutions européennes jusqu’au Parlement, par le rapport de l’eurodéputée "sarkozyste" Marielle Gallo. Dans un flou sémantique et légal complet, et sans preuve de l’impact économique du piratage, conservateurs et autorités européennes tentent d’intégrer la répression du téléchargement de fichiers dans la lutte contre la fraude.

Pourtant, face à la foule réunie à Bruxelles pour la première réunion publique d’information sur les négociations Acta, le mot était partout, mortel, infamant, dans la bouche de Luc-Pierre Devigne, membre de la direction générale du commerce, négociateur pour la Commission dans ces discussions internationales. Le Français a rappelé l’hécatombe des « 1,2 millions de chômeurs en Europe à l’horizon 2012 » que causerait l’inaction face à la piraterie numérique, chiffre tiréd’une étude douteuse du cabinet Tera pour la Chambre internationale de commerce.

http://electronlibre.info/Acta-la-Commission-a-l-abordage,00665