Soutenons La Quadrature du Net !

[LeMonde] Les câbles sous-marins, clé de voûte de la cybersurveillance

Pour se figurer l'espionnage des télécommunications, la première image qui vient à l'esprit est celle de "grandes oreilles" interceptant à la volée les signaux satellite parcourant le monde. Popularisée par la guerre froide et son décorum, cette représentation est pourtant depuis longtemps dépassée. [...]

Si l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) parvient à espionner la quasi-totalité de nos communications, ce n'est ni grâce aux satellites, ni même grâce au programme Prism, qui lui donnerait accès aux serveurs des Facebook, Microsoft et autres Google – ce que ces entreprises démentent catégoriquement. C'est en s'attaquant directement au "backbone", la colonne vertébrale de l'Internet. [...]

Théoriquement, la plupart des informations sensibles qui circulent sur le réseau sont chiffrées grâce à la méthode HTTPS, qui empêche aux yeux indiscrets de consulter le contenu de ce qu'ils ont intercepté. [...]

Enfin, comme l'explique Benjamin Bayart, "les grandes puissances de calcul dont on dispose aujourd'hui peuvent venir à bout du chiffrement HTTPS en un temps limité, de l'ordre de quelques semaines, en essayant une à une toutes les combinaisons possibles".

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/08/23/les-cables-sous-ma...