Soutenons La Quadrature du Net !

Le Chapelier - 1791

« La plus sacrée, la plus légitime, la plus inattaquable, et, si je puis parler ainsi, la plus personnelle de toutes les propriétés, est l’ouvrage fruit de la pensée d’un écrivain ; c’est une propriété d’un genre tout différent des autres propriétés. Lorsqu’un auteur fait imprimer un ouvrage ou représenter une pièce, il les livre au public, qui s’en empare quand ils sont bons, qui les lit, qui les apprend, qui les répète, qui s’en pénètre et qui en fait sa propriété. »
(il ajoute que le droit de l’auteur de « disposer de l’ouvrage » doit être vu comme une « "exception", [car] un ouvrage publié est de sa nature une propriété publique. »)

Le Chapelier, auteur de la première loi sur le Droit d'Auteur en 1791.