Soutenons La Quadrature du Net !

[CarredInfo] Toulouse Hacker Space Factory : « Aujourd’hui, on peut hacker des sex toys ou de la bière »

Mix’Art Myrys accueillait ce week-end la troisième édition du Toulouse Hacker Space Factory. Factory comme fabrique car la communauté, réunie dans le fameux hangar auto-géré, va plus loin que l’image du geek rêvant d’infiltrer le site web du Pentagone. Designers, graphistes, développeurs, techniciens télécom et nombre de curieux ont échangé, bidouillé, fabriqué autour d’une même idée : s’approprier les technologies pour conduire au fameux « Do It Yourself », leitmotiv essaimant partout en France ces derniers mois avec la création de nombreux FabLab. Une conception qui entre souvent en conflit avec le droit d’auteur, des brevets et du copyright. Ça tombe bien : neutralité et liberté étaient les thèmes choisis cette année. [...]

« Le cœur de tout ça, c’est le partage de la connaissance et l’incitation à l’invention », explique Jérémie Zimmermann. « Mais pour cela, il faut un réseau décentralisé et libre. C’est notre bien le plus précieux ». Et à l’appui de ce constat l’intervenant évoque « le printemps arabe et le rôle des réseaux sociaux dans sa diffusion. » Mais pour ces défenseurs d’un internet neutre et décentralisé, la réaction est engagée : « des projets de réglementation comme ACTA montrent que désormais deux mondes se font face : celui du partage et de la connaissance et celui de la répression, du contrôle et de la centralisation.» [...]

http://carredinfo.fr/toulouse-hacker-space-factory-aujourdhui-on-peut-ha...