[Agence Bretagne Presse] En français Big Brother se traduit par CSA

Pour la 3e fois le gouvernement essaie d'étendre la juridiction du CSA (Conseil Supérieur de l'Audio-visuel) à l'internet.

Une télévision internet serait alors soumise à des autorisations préalables du CSA. Pire, 48 millions de sites webs seraient alors sous l'épée de Damoclès du CSA ! On connaît le rôle du CSA dans l'interdiction de TV régionales en France, alors que tous les autres pays européens en sont dotés. Patrick Le Lay, bien que patron de TF1, n'avait pas pu obtenir de fréquences hertziennes pour sa chaîne TV Breizh [...]

Le site La Quadrature du Net rapporte que « Dès 2001 c'est le CSA lui-même qui réclame l'extension de son pouvoir. Dominique Baudis, alors président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, déclarait dans une interview à 01net vouloir que le CSA contrôle l'activité des médias en ligne. »

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=10229