Soutenons La Quadrature du Net !

[20minutes] Espionnage : Des technologies pour échapper à la NSA ?

A l’automne 2013, les révélations du Washington Post ont fait l’effet d’une bombe. Depuis que le journal américain a dévoilé au monde entier que l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) interceptait de larges quantités de données téléphoniques et électroniques dans le monde, et que les smartphones n’étaient pas épargnés, tout le monde se méfie. […]

Depuis l’affaire Prism, « les gens se sont rendu compte que l’espionnage de masse était quelque chose de bien ancré dans les habitudes des États », commente Eric Filiol, chercheur spécialisé en sécurité informatique et directeur du centre de recherche de l’ESIEA. « On a l’impression que les révélations [du Washington Post] ont suscité une prise de conscience, qui booste le marché de la cybersécurité », renchérit Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, un collectif de défense des libertés sur Internet. Selon lui, « chiffrer ses données devrait être le minimum vital ». […] Les entreprises qui proposent de sécuriser vos communications sur Internet doivent proposer à la fois un logiciel libre, des serveurs décentralisés et surtout un chiffrement point à point (les utilisateurs gèrent eux-mêmes les clés de chiffrement pour s’assurer que seuls les correspondants choisis soient capables de lire leurs messages), expliquent Eric Filiol et Jérémie Zimmermann. […]

« Si les communications passent par un serveur central, elles peuvent être surveillées », précise le premier. De son côté, Jérémie Zimmermann souligne : « On n’a aucune raison de faire confiance à un gentil vendeur qui va nous dire « chez nous c’est sécurisé ». Si le logiciel n’est pas disponible en logiciel libre, que je ne peux pas aller regarder dedans et bidouiller, on peut autant faire confiance à l’entreprise qui le propose qu’à Apple, Google ou Facebook ». […]

http://www.20minutes.fr/high-tech/1296002-espionnage-des-technologies-po...