Support La Quadrature du Net!

Riposte graduée : le PS au pied du mur

La Quadrature du Net a pris connaissance de la création d'un groupe de travail sur le projet de riposte graduée décidée par le Bureau National du PS [1]. La Quadrature du Net qui, la veille, dénonçait le vote à l'unanimité par les sénateurs socialistes de ce texte rétrograde et liberticide [2], et le silence édifiant du bureau national, salue cette initiative. Elle invite cependant le groupe de travail à ne pas se contenter de réfléchir à la rémunération des créateurs comme annoncé, mais bien à s'interroger sur l'incapacité de ce parti à s'unir lorsque les libertés publiques sur internet sont en danger.

Déjà, lors de l'examen de la loi DADVSI, les sénateurs socialistes avaient fait preuve d'une complicité édifiante avec le gouvernement UMP de l'époque, notamment autour des amendements Vivendi. Le Bureau National s'était pour sa part contenté du service minimum, et ce uniquement suite à la mobilisation des citoyens et à la médiatisation. François Hollande avait au passage désavoué le vote historique des députés socialistes sur la licence globale. L'ensemble donnait l'image d'une formation politique dépourvue de vision face à la révolution numérique, et fondamentalement dirigée par de dangereux conservateurs.

Trois ans plus tard, la Quadrature du Net constate que la situation n'a malheureusement pas changé. La seule différence étant que les sénateurs socialistes sont apparus totalement décomplexés, soutenant le gouvernement UMP encore plus que les élus de la majorité. Quant au Bureau National, son initiative arrive bien tard, comme à regret.

Pour éviter que cette situation déplorable ne soit utilisée par le gouvernement à l'Assemblée, comme cela avait été le cas pendant la DADVSI, la Quadrature du Net appelle donc tous les militants socialistes attachés aux libertés sur internet à agir au sein de leur parti. Le Bureau National du PS doit désavouer publiquement le groupe socialiste du Sénat. Il doit clairement prendre position contre la riposte graduée et pour une légalisation des échanges culturels numériques hors marché. Les premiers signataires des motions sont les premiers concernés.

Références

[1] Divergences PS sur le projet internet: le parti crée un groupe de travail

http://www.tv5.org/TV5Site/cinema/afp_article.php?rub=cinema&idArticle=0...

[2] La CNIL s'oppose à l'HADOPI, pas le PS

http://www.laquadrature.net/fr/la-cnil-soppose-a-hadopi-pas-le-ps