Revue de presse

Le flux RSS de la revue de presse

La revue de presse recense les articles de presse relatifs aux sujets de la Quadrature, compilés par ses bénévoles.
Voir aussi notre revue de presse internationale.

[LCP] Les réseaux de la haine

Très présente sur les réseaux sociaux, la journaliste Rokhaya Diallo a été ciblée par un appel au viol publiquement lancé sur Twitter. Frappée par cette violence, elle décide de porter plainte et de partir à la rencontre de celles et ceux qui sont quotidiennement confrontés à la haine sur Internet.

Qu’il s’agisse de personnalités publiques comme Audrey Pulvar et Christine Boutin, ou d’anonymes harcelés par des centaines de messages, le documentaire tente de comprendre les leviers de la violence qui s’exprime parfois sur les réseaux sociaux. Cette enquête mène Rokhaya Diallo auprès d’associations de lutte contre les discriminations, de la Police mais aussi de défenseurs de la liberté d’expression pour répondre à une interrogation : Internet est-il un vecteur de haine ?

Reportage réalisé par Rokhaya Diallo et Mélanie Gallard et diffusé le 1 juin 2014 sur LCP, avec Félix Tréguer, cofondateur de La Quadrature du Net.

http://www.lcp.fr/emissions/grand-ecran/vod/160200-les-reseaux-de-la-haine

[VanityFair] Julian Assange, l'encombrant M. Wikileaks

Depuis deux ans, Julian Assange vit confiné dans l'ambassade londonienne d'Équateur. Un enfermement auquel il a choisi de mettre un terme, en annonçant, lundi 18 août 2014, qu'il allait quitter « sous peu » sa pièce de 18 mètres carrés pour raison de santé. Il ne se livre pas, pour autant, à la justice suédoise et américaine. […]

Julian Assange ne pourra quitter l’ambassade équatorienne (vraisemblablement en direction de l’Équateur) que si la Grande-Bretagne sécurise son départ, projet pour l’aboutissement duquel ses avocats se démènent en vain. Ils tentent aussi de persuader les autorités suédoises de l’interroger à l’ambassade plutôt que de persister à exiger qu’il vienne en Suède. [...] Ce ne sont pas ces accusations de viol que Julian Assange redoute, mais le grand jury de Virginie, qui, selon Ratner, enquêterait sur lui pour possibles violations de la loi sur l’espionnage et de la loi anti-piratage. Le département de la justice a reconnu enquêter. […]

Ceci dit, il ne dispose d’aucune stratégie évidente de sortie et les avantages de sa situation actuelle sont considérables. Il est à l’abri de certaines de ses tendances les plus délétères. « Julian est son pire ennemi, m’a expliqué un de ses partisans. C’est un individu vraiment extraordinaire mais il a beaucoup de problèmes à cause de ses inaptitudes sociales. Il faut être prêt à le supporter » Mais hormis une poignée d’Équatoriens, il n’y a plus grand monde obligé de le supporter, maintenant. Il n’est plus une attraction publique. Et il se trouve, avec son travail, à l’abri des poursuites judiciaires. Il peut servir de bureau central pour les lanceurs d’alerte qui le rejoignent, choisir ses combats et il dispose d’un porte-voix chaque fois qu’il en a besoin.

Une impasse, certes, mais une impasse avec un gagnant.

http://www.vanityfair.fr/actualites/international/articles/julian-assang...

[Numerama] Apple approche les mutuelles pour divulguer le comportement des assurés

Peut-il y avoir la liberté sans respect de la vie privée ? La question prendra rapidement une importance cruciale, avec les capteurs de données médicales qu'Apple intègre dans ses appareils mobiles, pour vendre aux assurances les moyens de surveiller le comportement des assurés. [...]

Mais le but mercantile est aussi et surtout de permettre aux assurances de surveiller le comportement des assurés avec la remontée d'informations permise par Health et l'API HealthKit, afin de réaliser des contrats d'assurance sur mesure, orwéliens. Ils pourront prévoir que les remboursements de frais médicaux sont exclus par exemple si l'utilisateur ne marche pas plus de 30 mn par jour, s'il fume, s'il boit, s'il ne mange pas assez de légumes ou s'il a couru alors que son docteur le déconseillait formellement. De façon plus pernicieuse, mais avec au final le même résultat, des réductions de prix pourront être accordées à ceux qui respectent un certain nombre d'engagements de comportement, et qui en apportent la preuve grâce aux capteurs qu'ils portent (par exemple avec la future iWatch, qui pourrait être un véritable laboratoire médical portatif). [...]

Est-ce véritablement cela, le progrès social que nous attendions d'Internet et des technologies numériques ?

http://www.numerama.com/magazine/30323-apple-approche-les-mutuelles-pour...

[Mediapart] Internet confronté au défi du droit à l'oubli

En imposant le droit à l'oubli aux moteurs de recherche, la Cour de justice de l'Union européenne a pris de court responsables politiques et économiques. En l'absence de dispositif législatif, c'est Google qui se voit confier la charge de décider quel contenu doit être ou non retiré, au risque d'empiéter sur la liberté d'expression et le droit à l'information. Plusieurs associations se mobilisent. [...]

L’association de défense des libertés numériques La Quadrature du Net appelle de son côté le législateur à agir. « Nous assistons à l’appropriation par un acteur privé des prérogatives d’une autorité publique ou législative, et ce en raison de la décision de la Cour de justice de confier à une entreprise privée le rôle d’arbitrer entre les droits à la vie privée et à la liberté d’expression sans créer de garde-fous qui auraient évité ce genre de dérives », écrit La Quadrature dans un communiqué publié le 3 août. « Il est nécessaire de procéder à une clarification législative afin de rétablir l’État de droit et de restituer au juge les compétences qui lui sont propres dans l’équilibre entre la vie privée d’un côté, et le droit à l’information et à la liberté d’expression de l’autre », poursuit Miriam Artino, responsable de l’analyse juridique de l’association. [...]

http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/190814/internet-confronte-...

[Atlantico] Surveillance, piratage, addiction : pourquoi les portables sont en train de devenir nos pires ennemis

Même le gyroscope, ce senseur chargé d'orienter l'écran des smartphones en fonction de leur position, peut servir à espionner les discussions qui se tiennent autour de l'appareil. Et ce n'est pas tout : il rapporte les moindres faits et gestes de son utilisateur, rend ce dernier addict, et lui cause des accidents. [...]

Jérémie Zimmermann : « Ces miniordinateurs sont en réalité des espions de poche. On peut penser en toute bonne foi qu'ils ont été conçus par Apple, Google ou Samsung pour nous espionner à des fins commerciales : la valeur de ces informations est phénoménale, et celles-ci sont revendues à des spécialistes du marketing, ou à des compagnies d'assurances. Cependant on s'aperçoit de plus en plus que ces fonctions peuvent être détournées par des acteurs privés ou étatiques. » [...]

« Non seulement la population ne s'en rend pas vraiment compte, mais en plus de cela des murs ont été érigés par les fabricants pour nous soustraire la capacité à comprendre comment fonctionnent ces ordinateurs. Cette capture et cette privatisation de la connaissance du fonctionnement de nos systèmes les rendent vulnérables. » [...]

http://www.atlantico.fr/decryptage/surveillance-piratage-addiction-pourq...

[Libération] L'Internet pour les riches, des JPG pour les pauvres

Face à l'opérateur américain Sprint et ses forfaits mobiles limités à la consultation des réseaux sociaux, un développeur futé a trouvé un moyen de contournement : prendre le reste de l'Internet en photo.[...]

Les consommateurs américains pleurent des larmes de sang en enterrant ainsi le si joli principe de «neutralité du Net», selon lequel toutes les données numériques transitant sur le réseau devraient être traitées à égalité, quels que soient leur nature, leur émetteur ou leur destinataire. [...] Et pas question de brader l’accès aux réseaux sociaux sur smartphone, en gardant le reste du web hors de portée des modestes portefeuilles. Malheureusement, «la neutralité du Net est un concept difficile à saisir pour moi», avoue Daniel Hesse, PDG de Sprint jusqu’à la semaine dernière. [...]

Indigné comme beaucoup d’autres à l’annonce de ces futurs forfaits, un développeur canadien a lancé le projet «JPG Internet» pour mieux faire comprendre l’absurdité de la situation. Le monde sera bientôt peuplé de «gens qui ont Facebook mais pas Internet», explique Matt Huebert. Pour être sympa, il faudrait donc leur apporter Internet sur Facebook… sous forme de captures d’écran. Huebert a codé un petit logiciel capable de photographier n’importe quelle page web et de la convertir en JPG. [...]

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/08/18/l-internet-pour-les-riches...

[FranceCulture] Liberté d'expression sur Internet : une idée insurrectionnelle ?

Les travaux de sociologie ont montré depuis longtemps l'élargissement de l'espace publique sur Internet. De nombreuses barrières qui empêchaient l'accès à la parole publique sont tombées. Comment l'élargissement de l'espace public sur Internet peut-il modifier le droit de la liberté d'expression ?

Un conflit se joue en effet, entre des collectifs citoyens prônant l'élargissement du droit de la liberté d'expression et des régimes politiques représentatifs réticents à prendre en compte ces nouvelles formes de contestation. Le chercheur Felix Tréguer, de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), étudie les « citoyennetés insurrectionnelles » sur internet et les conflits autour de la liberté d'expression. C'est le quatrième focus de #POLITIQUE sur le travail d'un chercheur à l'occasion du colloque international « Regards critiques sur la démocratie en ligne ».

http://plus.franceculture.fr/factory/politique/liberte-d-expression-sur-...

[Libération] Edward Snowden pourra rester trois ans de plus en Russie

L'ex-consultant de la NSA, à l'origine des révélations sur le système de surveillance américain, réside en Russie depuis un an.
L’ex-collaborateur du renseignement américain Edward Snowden a été autorisé à rester trois ans de plus en Russie, où il réside depuis un an, a annoncé jeudi à Moscou son avocat Anatoli Koutcherena.

L’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine, qui a révélé l’ampleur de la surveillance américaine dans le monde, «a obtenu le droit de résidence pour trois ans» sur le sol russe, a indiqué son avocat lors d’une conférence de presse. [...]

http://www.liberation.fr/monde/2014/08/07/edward-snowden-autorise-a-rest...

[LeMonde] Après Snowden, les Etats-Unis craignent une nouvelle taupe dans le renseignement

Les dernières révélations sur les méthodes de travail des agences de renseignement des Etats-Unis ont convaincu les responsables américains que les journalistes avaient trouvé une nouvelle source d'informations dans leurs rangs, indiquent plusieurs médias mardi 5 août. [...]

L'alerte est venue du site d'informations The Intercept, qui publie régulièrement les documents provenant de l'ex-collaborateur du renseignement américain Edward Snowden. Le magazine en ligne a publié récemment de nouvelles révélations portant sur l'ampleur de la liste des personnes sous surveillance des services américains de l'antiterrorisme avait éveillé les soupçons. Le site avait simplement indiqué avoir obtenu ses informations « d'une source faisant partie de la communauté du renseignement ». Il n'avait jamais caché auparavant qu'Edward Snowden était sa source, ce qui laisse entendre que son dernier scoop a une autre origine. [...]

Confectionné par le Centre national de l'antiterrorisme, ce document révèle que pas moins de 680 000 personnes à travers le monde sont soupçonnées par les responsables américains d'être impliquées dans des activités en lien avec le terrorisme. Sur ce total, 280 000 personnes « n'ont pas d'affiliation reconnue à un groupe terroriste » tandis que les 400 000 autres sont soupçonnées d'être membres ou de soutenir des groupes considérés comme terroristes à l'instar d'Al-Qaida et du Hamas. [...]

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/08/06/apres-snowden-les-eta...

[Mediapart] Jan Philipp Albrecht, eurodéputé: « Pas un gouvernement européen n'a tiré les conséquences des révélations Snowden »

Protection des données personnelles, conservation des données pour lutter contre le terrorisme, surveillance de masse : le parlement européen a pris des positions offensives sur ces dossiers sensibles ces derniers mois. Mais les capitales ne l'entendent pas de cette oreille. L'eurodéputé allemand Jan Philipp Albrecht explique à Mediapart pourquoi le parlement n'a pas – encore ? – perdu la bataille. [...]

« Par le passé, le parlement a déjà montré qu'il pouvait bloquer certains textes, lorsqu'une résolution qu'il a adoptée est totalement ignorée. On peut dire à la commission : nous ne voterons aucun autre texte tant que vous n'avancez pas sur SWIFT. Nous pouvons aussi faire pression sur la future commission : des auditions des commissaires vont commencer à l'automne (jusqu'à fin octobre, ndlr). Le parlement va demander à la future commission si elle s'engage à suspendre ces deux accords. »

« Un an après les premières révélations Snowden, pas un seul gouvernement de l'UE n'en a vraiment tiré les conséquences. Donc sans les citoyens, qui doivent faire pression sur leurs gouvernements et les appeler à prendre leurs responsabilités, rien ne va changer. Il faut accentuer la pression sur les capitales dans les mois à venir. »

http://www.mediapart.fr/journal/international/040814/jan-philipp-albrech...

Syndicate content
Support La Quadrature du Net!