État d'urgence : l'infamie ne doit pas cacher la mise en place d'un état policier