Audition d'Oettinger : tout pour l'industrie, rien pour les citoyens