Riposte graduée : le coup d'État vivendiste ?