Santé, Internet : la comédie de l'ACTA a assez duré