Mahjoubi et Villani doivent prendre position sur le chiffrement