Google, Amesys, même combat