Support La Quadrature du Net!

Letter to EU Policy-Makers: Making Regulation Work for Community Networks

Paris, 28 February 2017 — In the context of the revision of the European Telecom Package, La Quadrature du Net relays the open letter drafted by the research project netCommons on the importance of community networks for freedoms and fundamental rights. The letter, which will be sent to EU policy-makers, make a number of recommendations for sustaining the growth of community networks.

This letter is open to signatures until March 15th. If your organization wishes to be listed among the signatories, simply send an email to that effect to: advocacy[at]netcommons.eu.

Let's dump CETA once and for all!

Update, 15 February 2017 — The European Parliament adopted CETA by 408 votes against 254 (and 33 abstentions). The “not mixed” parts of the text could thus enter into provisional application in April, until consultations of the regional and/or national Parliaments of the Member States.

☙❦❧

Paris, 10 February 2017 — On 15 February, the European Parliament will decide whether to ratify the Canada-EU Trade Agreement (CETA)1. In choosing to back this agreement, MEPs would allow its partial implementation and would open the door for the next steps of the legislative process, which could lead to its complete and definitive implementation. On the other hand, rejecting it would be a death-blow for the agreement, just as it was for ACTA in July 2012. Beyond the unacceptable procedure of its elaboration, CETA is a grave threat to our liberties and fundamental rights. Therefore, La Quadrature du Net calls upon MEPs to oppose it strongly.

  • 1. The free-trade agreement between the EU and Canada. The final version of the text is available online.

2016 Support Campaign: thank you!

Paris, 16 January 2017 — 2017 starts well: the yearly annual campaign of La Quadrature du Net gathered 244 191€ of donations on the closing day. We deeply thank all the person that contributed to the continuation of the action of the organisation. Combined with the support of foundation, 88% of the estimated budget of 2017 have been covered among which 77% of individual donations.

La Quadrature du Net calls to support the campaign #SaveTheLink!

Paris, 12 January 2017 —  A group of MEPs of all political orientations, including Julia Reda, representative of the Pirate Party, calls on citizens to mobilize to prevent the introduction of dangerous measures in European copyright reform. Their campaign "Save the Link!" aims to preserve our ability to share information on the Internet, by preserving the freedom to make hypertext links and preventing widespread automated filtering of contents. La Quadrature du Net calls for support of this campaign to prevent the copyright reform from leading to further incursion on our freedoms.

Generalised data retention: a blow to mass surveillance!

Paris, 22 December 2016 — The European Court of Justice published a very important decision last 21 December, condemning the principle of generalised data retention by operators, including when mandated by Member States implementing this principle on issues linked to security or fight against crime. Data retention must be the exception and not the rule and can only be used with strong safeguards due to the very serious violation that such retention constitutes for privacy. La Quadrature du Net welcomes this very positive decision and is asking French government to acknowledge European decisions by cancelling all legislation linked to the exploitation or conservation of internet users data.

French State of Emergency: same player, play again

Update of 10 January 2017: French Senate adopted the extension as well. The text is available here.

Update of 14 December 2016: French National Assembly adopted yesterday the extension of the state emergency until July 2017. On Thursday 15 December, it is Senate's turn to decide.

Paris, 14 December 2016 — The French National Assembly and Senate are about to extend the state of emergency established in France one year ago, on 13 November 2015, for the fith consecutive time. PM Bernard Cazeneuve's administration is requesting a renewal until 15 July 2017 with no guarantee that this state of emergency will end. France is settling into a permanent state of Human Rights suspension and in limitations of civil liberties that become more difficult to block everyday. La Quadrature du Net is calling on MPs to deny this renewal and return to the Rule of Law and the respect of rights and liberties, in this period of crucial elections.

Open Government in France: an Empty Promise?

Paris, 9 December 2016 — As France is hosting the Open Government Partnership Global Summit, a number of Civil Society Organizations point out the inconsistencies of the French government. Some have decided not to attend.

The report on "open government" in France is co-signed by the following Civil Society Organizations (CSO): ANTICOR, April, BLOOM, DemocracyOS France, Fais ta loi, Framasoft, La Quadrature du Net, Ligue des Droits de l’Homme, Regards Citoyens, République citoyenne, SavoirsCom1.

Newsletter #75

Salut à toutes et à tous !

Voici la newsletter 75 de La Quadrature du Net !

Sommaire

L'activité de La Quadrature du Net

Exégètes amateurs : la loi Renseignement censurée par le Conseil constitutionnel

La victoire n'est pas petite : les Exégètes amateurs, groupe d'analystes juridiques, issus de la Fédération FDN, de FDN et de La Quadrature du Net (augmentés de l'aide d'Igwan.net à cette occasion), ont réussi à faire censurer par le Conseil constitutionnel un article de la récente loi Renseignement (juillet 2015). Pas mal, non, pour des « amateurs » ?
Il s'agit d'un article discret de la loi de juillet 2015, le L. 811-5, qui reprenait sous une nouvelle numérotation l'article 20 d'une loi de 1991 : pour espionner les communications hertziennes (par ondes radio), les services de renseignement étaient dispensés d'en référer à la commission de surveillance (la CNCIS à l'époque, la CNCTR aujourd'hui).
En 1991, c'était une facilité permettant essentiellement l'espionnage militaire des transmissions "ennemies". Mais en 2016, la quasi totalité de nos communications quotidiennes empruntent des réseaux hertziens : GSM, Bluetooth, wifi, etc. La petite faille était devenue béante, et personne ne l'avait vue pendant les débats parlementaires.
Heureusement, diverses affaires impliquant des barbouzes (celle de Monsieur Squarcini et des fadettes du Monde, par exemple), ont attiré l'attention des Exégètes sur le tour de passe-passe législatif : les services avaient gardé sous la main un outil merveilleux qu'ils utilisaient très volontiers.
Le Conseil constitutionnel a donc censuré cet article le 21 octobre : depuis le jour de la décision, il ne peut plus être utilisé sans contrôle. Mais la décision est aussi clémente avec le gouvernement : il a quatorze mois, jusqu'au 30 décembre 2017, pour boucher le trou législatif.
Bravo aux Exégètes ! Leur communiqué de victoire est à lire sur le site de La Quadrature. Il se termine sur une certitude : ce n'est qu'un début, ils continuent le combat.

À lire : https://www.laquadrature.net/fr/victoire-QPC-surveillance-hertzienne

Liberté d'expression : adieu l'égalité ?

Le Sénat travaille sur la loi « Égalité et citoyenneté ». Une sénatrice a déposé, au nom de la Commission spéciale qui examine le projet de loi, deux amendements stupéfiants : ils créent un véritable régime d'exception pour les « délits de presse » commis en ligne. D'abord, le délai de prescription, qui est de 3 mois pour la télévision ou la presse papier, passerait à un an pour les propos tenus sur Internet. Ensuite, ces nouvelles dispositions exempteraient de poursuites judiciaires les journalistes qui auraient signé une charte professionnelle : mais les internautes « ordinaires », eux, seraient exclus de la liberté d'expression que la loi de 1881 sur la liberté de la presse garantit pourtant à tous les citoyens.
De nombreuses sociétés de journalistes (SDJ) des groupes de presse français ont rédigé un communiqué commun pour dénoncer ces amendements scandaleux. La Quadrature s'y associe et signe cette tribune à lire sur notre site.

À lire : https://www.laquadrature.net/fr/liberte-expression-danger

Neutralité du Net : un combat toujours recommencé

L'ORECE (ou BEREC, en anglais), organe regroupant les régulateurs nationaux des télécoms au sein de l'Union européenne, a publié le 30 septembre ses lignes directrices pour l'application du Règlement sur les télécommunications (octobre 2015).
Malgré des réserves, La Quadrature du Net considère que ces lignes directrices sont une victoire pour les défenseurs de la neutralité du Net. La preuve : les industriels des télécoms, mécontents, dénoncent des contraintes insupportables pour la survie de leur commerce.
C'est l'occasion pour La Quadrature du Net de revenir sur plusieurs années de combat. Avec déjà de nouvelles échéances en ligne de mire : la nouvelle mouture du droit européen des télécoms pourrait remettre sur le tapis les acquis les plus récents. La Quadrature du Net sera là.

À lire : https://www.laquadrature.net/fr/Neutralite-du-Net-ORECE-bonne-direction-...
Voir ausi : RespectMyNet

Victory for the Exegetes Amateurs! French Surveillance Overturned by Constitutional Council

Paris, 21 October 2016 — The French Constitutional Council overturned this morning the article of the 2015 French Surveillance Law on radio surveillance. Following a Priority Preliminary ruling on the issue of constitutionality (QPC)1 submitted by the Exegetes Amateurs (FDN Federation, FDN and La Quadrature du Net and the Igwan.net NGO), this is a clear victory for advocates of privacy against the disproportionate surveillance promoted by Manuel Valls's government. La Quadrature du Net is happy with this decision, which comes into immediate effect (although deploring the extended time allowed the legislature to comply with this decision in the long term), and calls on all citizens concerned with civil liberties to support the tireless judicial and technical work accomplished with our friends at FDN and the FDN Federation.

  • 1. This action is a French Constitutional Law procedure allowing parties involved in a pending case to ask the Constitutional Council to check the constitutionality of laws related to the case at hand.

Newsletter #74

Salut à toutes et à tous !

Voici la newsletter 74 de La Quadrature du Net !

Sommaire

L'activité de La Quadrature du Net

Directive ePrivacy

La Commission européenne a remis sur le métier sa directive sur la « Protection des données dans le secteur des communications électroniques », ou directive ePrivacy, qui date de 2002. La Quadrature du Net avait participé à la consultation publique (FR) organisée au printemps 2016 pour recueillir les attentes des citoyens européens en la matière. Mais d'autres groupes d'intérêts font eux aussi valoir leur cause : les opérateurs, les grands groupes du web (les GAFA : Google, Amazon, Facebook, etc.), et les pays membres de l'Union exercent de fortes pressions pour orienter le texte du projet de directive en leur faveur. La Quadrature du Net appelle donc, dans une lettre ouverte, les rédacteurs du projet à ne pas se laisser impressionner. D'après les agendas des législateurs, les lobbys industriels ne les lâchent pas d'une semelle. Mais les États ne sont pas en reste, les ministres allemands et français portant un discours inquiétant contre le chiffrement des échanges en ligne.
C'est pourquoi La Quadrature du Net invite à un rééquilibrage pour préserver l'intérêt général. Un appel à lire sur le site de La Quadrature du Net.

À lire sur notre site : https://www.laquadrature.net/fr/lettre-ouverte-commission-eprivacy

Directive Terrorisme

L'Union européenne travaille toujours sur un projet de Directive relative à la lutte contre le terrorisme, dans un contexte de grande nervosité. La France semble avoir imposé ses vues aux autres pays membres : certaines des mesures proposées laissent penser que le gouvernement français, contesté dans les mesures prises au niveau national, cherche à s'appuyer sur une future législation européenne qui légitimerait a posteriori ses mesures de police intérieure.
On retrouve ainsi, dans le texte du projet de directive, la censure administrative des sites Internet sans l'aval d'un juge judiciaire, ou des notions floues à large spectre, comme le concept de « radicalisation » ou le délit « d'apologie du terrorisme ».
La Quadrature du Net a déjà exprimé ses désaccords avec ce projet négocié dans l'urgence et sans transparence, qui fait passer des tractations en trilogue (négociation opaque entre la Commission européenne, le Parlement, et le Conseil de l'Union européenne) avant la discussion en séance plénière du Parlement européen. Mais n'ayant trouvé pratiquement aucun écho au sein du Parlement européen, La Quadrature a décidé de moins gaspiller ses forces pour l'instant sur ce sujet, pour mieux y revenir via d'autres moyens https://www.laquadrature.net/fr/directive-terrorisme-parlement-europeen-...

Droit d'auteur et lien hypertexte

La Quadrature du Net a ses sources. De Bruxelles, une étude d'impact et un projet de directive européenne ont fuité : elles concernent toutes les deux la question du droit d'auteur. Ce qu'on en lit donne clairement la couleur : la Commission européenne prend le parti des ayant-droits, en préconisant par exemple le recours systématique aux « robots copyright », chargés de détecter dans les fichiers mis en ligne les contenus protégés par des droits d'auteur. Un recul dénoncé par La Quadrature, qui travaille plus que jamais sur le sujet, et organise une série d'ateliers sur la création et les droits d'auteurs à l'ère numérique.

Par ailleurs, la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE), instance suprême pour les pays membres de l'Union, a rendu le 8 septembre une décision décevante (PDF) : selon elle, poster un lien (hypertexte) vers un contenu illégal peut constituer une atteinte au droit d'auteur.
Si vous publiez un lien vers un tel contenu, vous êtes aussi en infraction, parce que vous mettez le public « en communication » avec le contenu illégal. En quelque sorte, vous le republiez...
L'avocat général de la CJUE était pourtant opposé à cette lecture de la loi, tout comme La Quadrature du Net : quand le fait de poster un lien peut être une infraction, la liberté d'expression est aussitôt potentiellement restreinte.
Cependant, la décision de la CJUE ajoute une nuance de taille : le lien est illégal s'il procède d'une volonté lucrative. Mais les contours de la distinction entre le domaine marchand et le non-marchand restant très flous, et soumis à l'interprétation, de nombreuses questions se posent. Lionel Maurel membre du conseil stratégique de la Quadrature du Net, propose une lecture passionnante, pas à pas, de cette décision de la CJUE.

À lire sur notre site : https://www.laquadrature.net/fr/directive-copyright-commission
Page des ateliers Droit d'auteur : https://ateliers.laquadrature.net/2016/07/22/synthese-de-latelier-creati...
À lire sur notre site : https://www.laquadrature.net/fr/arret-CJUE-lien-hypertexte

Censure privée : une tribune

En réaction à la censure, par Facebook, d'un post publié par une militante antiraciste française, Félix Tréguer, co-fondateur et membre du conseil stratégique de la Quadrature du Net, publie le 5 septembre une tribune polémique et cinglante : cet exemple illustre tristement le bien fondé de la position, mille fois répétée, de La Quadrature, qui refuse que les plateformes prennent en charge une censure dont les lois leur délègue à la fois la responsabilité et les moyens, en l'absence d'un juge.
À la suite de cette tribune, nous avons ajouté une page à notre wiki pour recenser les cas similaires, vite enrichie par les bénévoles (merci à eux !). Un catalogue impressionnant qui appellera probablement des actions dans le futur...

À lire sur notre site : https://www.laquadrature.net/fr/censure-antiraciste-Facebook
À lire sur le wiki : https://wiki.laquadrature.net/Censure_priv%C3%A9e

Neutralité du Net et « paquet télécom »

Le BEREC (ou ORECE en français), groupement des régulateurs télécom des pays membres de l'UE, a rédigé des lignes directrices pour l'application du règlement sur les télécommunications. Ces lignes directrices, importantes pour préciser en particulier les règles de contrôle de la neutralité du Net, ont été adoptées le 29 août 2016. Le texte final, sans être catastrophique de ce point de vue, ne tient cependant pas compte de certaines remarques formulées lors de la consultation publique par de nombreuses voix citoyennes, dont celles de la Fédération FDN et de La Quadrature du Net.
Mais cette bataille est loin d'être la dernière. Aussitôt le dossier refermé, la Commission européenne en ouvre déjà un autre : elle vient de dévoiler un nouveau « paquet télécom », en vue d'écrire un code européen des communications électroniques. Les risques à venir : une remise en cause de la neutralité du Net, tout juste obtenue après des années de bataille, au prétexte que la 5G a besoin de plus de flexibilité et de moins de régulation, ainsi que l'émergence de quelques très gros opérateurs sur le marché européen, au détriment de petits opérateurs ou FAI associatifs. Le prétexte ? Les gros investissements.
La Quadrature du Net entend suivre le dossier de très près, et invite d'ores et déjà tout un chacun à contribuer au site Respect My Net, qui recense les atteintes à la neutralité du réseau.

À lire : le communiqué de presse de la Commission européenne qui présente le nouveau projet de « paquet télécom » : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-3008_fr.htm
Document : le projet de Directive fixant un code européen des communications électroniques (en anglais)
À voir : https://respectmynet.eu/

Gratuité contre données personnelles ?

« Si c'est gratuit, c'est vous qui êtes le produit. »
Qui n'a jamais entendu cette formule ? et même : qui ne l'a jamais prononcée ?
Laurent Chemla, co-fondateur et membre du conseil stratégique de La Quadrature du Net, s'en empare dans une de ces tribunes dont il a le secret, et la prend à contre-pied : « Si c'est gratuit, c'est sans contrepartie. C'est la définition de la gratuité. » Un raisonnement qui remet les idées en place. « C'est vous qui choisissez le monde dans lequel vous voulez vivre. » À lire absolument — et en plus, c'est drôle.

À lire sur notre site : https://www.laquadrature.net/fr/si-vous-etes-le-produit

RSF et les espions allemands

Au beau milieu du mois d'août, Reporters sans Frontières (RSF) a lancé une campagne contre la loi de surveillance allemande. Confrontée il y a quelques mois aux mêmes enjeux avec la loi française, La Quadrature du Net ne pouvait que lui apporter son soutien, tout en rappelant qu'il ne s'agit pas de protéger que les journalistes, mais l'ensemble des citoyens, de la surveillance.

À lire sur notre site : https://www.laquadrature.net/fr/LQDN-RSF-surveillance-allemagne

Net Neutrality: BEREC on the Right Path, Let's Keep the Pressure on

Paris, 30 September 2016 — Net Neutrality is one of central challenge in the application of fundamental rights in the digital space. Too often it has been only considered as a technical or commercial issue, but it has serious impact on the real exercise of right to freedom of speech, right to information and on how the society build and think of itself; but also has important impacts on industrial and commercial issues. La Quadrature du Net has followed this issue since its start in the European debate circa 2009 by trying to defend a definition and wording in EU law of a strict Net Neutrality, protecting users and guaranteeing opportunities of development in a sane digital environment. As the BEREC guidelines for the Telecom Regulation adopted in October 2015 have been published, it is time to come back on the few years of campaign and to present the next fights and challenges for fundamental rights.

Terrorism Directive: European Parliament to Cowardly Surrender to Outrageous Security Call

Paris, 28 September 2016 — For a few months, the European Parliament has been discussing a directive aimed at updating the European legislation on combating terrorism. After a vote in the LIBE Committee, MEPs agreed to send the text directly to a trialogue discussion; this reduces opportunities for a democratic debate on an issue that bears strong consequences for fundamental rights.
Today, Wednesday 28 September, the third trialogue between the European Parliament, the European Commission and the Council of the European Union is to take place. Faced with the deadlock organised by European institutions, La Quadrature du Net emphasises the dangers of this text.

Status of the hyperlink: (hyper) disappointing decision of the ECJ

Paris, 8 September 2016 – The European Court of Justice published today an important decision on the legal status of hypertext links, a key element of the Web. Sadly, it has chosen to discard the conclusion of the General Attorney, by ruling that posting a link to content illegally published online is a copyright infraction. This jurisprudence has contributed to weaken hyperlinks and how the Web works, at a moment were the European Commission is also questioning the liberty to link.

Copyright reform: Could EU Commission do worse?

Paris, 2 September 2016 — A few days ago, an impact assessment and a draft EU directive leaked, exposing the plans of the EU commission on copyright reform. After years of prevarications, the Commission remains stuck in a vision of copyright revolving on defending of cultural industries. Its proposals are still very much out of touch with the need to adapt to digital practices, and even table a couple of dangerous proposals.

La Quadrature du Net supports Reporters Without Borders against the German Surveillance Law

Paris, 12 august 2016 – La Quadrature du Net supports Reporters Without Borders with its action against the German bill on BND surveillance, which would allow the German foreign intelligence service to spy on foreign journalists. This bill is a direct attack on freedom of information, and thus undermines democracy and fundamental rights. German MPs must refuse to yield on values that they would defend for their own country just as well as foreign surveillance is concerned. Fundamental rights cannot simply be accommodated whenever convenient.

Syndicate content