Support La Quadrature du Net!

[Liberation] Les écoutes coûtent cher, très cher : démonstration en quatre chiffres

Screenshot

Près d’un milliard d’euros a été dépensé pour les écoutes judiciaires ces dix dernières années. Le chiffre, astronomique, figure dans un rapport publié ce lundi par la Cour des comptes, au terme d’un contrôle approfondi de plusieurs mois. La Cour a adressé à Matignon un référé se concluant par sept recommandations, auxquelles le Premier ministre a répondu. Tour d’horizon de la correspondance en quatre chiffres. [...]

Elle devait alléger le budget des écoutes et, pour l’heure, c’est tout l’inverse : la Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ) aura coûté plus de 100 millions d’euros à la fin de l’année 2016. Ce projet, piloté par l’industriel Thales, vise à centraliser toutes les interceptions judiciaires et autres techniques d’enquête (annuaire inversé, fadettes…), aujourd’hui réalisées par une kyrielle de petites sociétés spécialisées : Elektron, Foretec, Azur, Amecs, etc. [...]

Au titre des «graves insuffisances du dispositif» actuel, la Cour fait part de ses «interrogations» sur «les garanties de protection du secret de l’instruction» et, plus largement, sur le contrôle effectif des interceptions par les juges. Une critique en écho aux récriminations de la Cnil. Saisie pour avis sur la PNIJ, la gardienne de la vie privée avait taclé en 2014 «un système hétérogène et décentralisé» dont la «sécurité et traçabilité [n’étaient] pas satisfaisantes».

http://www.liberation.fr/france/2016/04/25/les-ecoutes-coutent-cher-tres...