Support La Quadrature du Net!

[Mediapart] A Strasbourg, l’ombre du groupe Safran plane sur les fichiers de passagers aériens

Manuel Valls devrait exhorter, mardi 12 avril à Strasbourg, les eurodéputés à adopter la directive sur les fichiers de passagers aériens, dite « PNR ». Le texte pourrait être voté jeudi. Certains s’interrogent sur les intérêts français, puisque Safran est l’un des principaux bénéficiaires des appels d’offres sur le PNR. [...]

La commission des libertés civiles du parlement européen, qui avait rejeté le texte en 2013, au motif que les droits individuels n’étaient pas suffisamment garantis, a donné son feu vert à une version amendée en décembre 2015. Après un débat mercredi, les eurodéputés devraient, sauf grosse surprise, adopter la directive jeudi en plénière, après des années de bataille. En l’état, les données seront conservées pendant six mois, avant d’être masquées. Elles seront effacées au bout de cinq ans. [...]

« C’est du gaspillage de fonds publics injustifié, réagit Diego Naranjo, de l’ONG EDRi, qui défend les droits fondamentaux à l'ère du numérique. Cela a abouti à la création d’une variété de systèmes de PNR très différents, sans attendre que le parlement européen valide cette mesure qui pourrait s'avérer illégale aux yeux de la Cour de justice de l'Union européenne. Rien ne prouve que la conservation des données de citoyens innocents pendant des années et le "profilage" des terroristes serviraient à quoi que ce soit. » [...]

https://www.mediapart.fr/journal/international/110416/strasbourg-l-ombre...