[Numerama] La Cnil ignorée sur la conservation des empreintes digitales

Malgré la demande de la Cnil, le gouvernement n'a pas modifié le système qui l'autorise à stocker sur une base centralisée les empreintes digitales des voyageurs au programme de passage rapide automatisé aux frontières extérieures (PARAFE). [...]

« La commission a toujours considéré que le traitement, sous une forme automatisée et centralisée, de données telles que les empreintes digitales apparaît problématique du point de vue de la protection des données à caractère personnel, compte tenu à la fois des caractéristiques de l’élément d’identification physique retenu, des usages possibles de ces traitements et des risques d’atteintes graves à la vie privée et aux libertés individuelles en résultant », a rappelé la Cnil dans sa délibération datée du 28 janvier 2016.

Or, plus le nombre de ressortissants français s’inscrivent à PARAFE augmente, plus la base de données constituée grossit. Mais depuis les passeports biométriques qui stockent directement les « minuties des empreintes digitales de huit doigts posés à plat », cette conservation n’est plus justifiée. Dès lors, la Cnil « considère que l’enregistrement de nouvelles données biométriques relatives à des voyageurs disposant d’un passeport biométrique dans la base centrale serait excessif ». [...]

http://www.numerama.com/politique/161942-cnil-ignoree-conservation-empre...