Support La Quadrature du Net!

[Mediapart] Surveillance: les « exégètes amateurs » construisent une guérilla juridique

Militants, journalistes et avocats multiplient les procédures contre les différentes lois sur la surveillance adoptées ces dernières années et leurs décrets d'application. Les « exégètes amateurs », un groupe d’hacktivistes, a déposé à lui seul près de dix recours, dont six n’ont pas encore été tranchés. Cette série d'actions s'inscrit dans le cadre d'une nouvelle stratégie d'occupation du terrain juridique. [...]

Leurs principales cibles sont les décrets d’application des lois, comme les deux décrets d’application, publiés en février et mars 2015, sur le blocage de certains sites internet, le décret d’application de l’article 20 de la loi de programmation militaire (LPM) de décembre 2013 autorisant la collecte de données « en temps réel » et sur « sollicitation du réseau », ou encore le décret secret de 2008, révélé par L’Obs au mois de juillet dernier, autorisant la surveillance de masse des communications internationales. [...]

Dans cette vision de l’hacktivisme, le recours judiciaire est, en lui-même, un acte de militantisme car il oblige les autorités à adopter une position, à préciser certains points. « Notre travail est à la fois juridique et technique », explique Nico. « On ne fait pas ça que pour les embêter. On veut forcer le gouvernement à se pencher sur la technique, à réconcilier les analyses juridiques et techniques. L’un des gros problèmes des différents textes, c’est qu’ils sont très imprécis sur des questions techniques essentielles. Par exemple, quand la loi prévoit le blocage de sites mais ne précise pas ce qu’il est entendu par là : est-ce tout le site ? Quelques pages ? La réponse a des conséquences techniques très concrètes. Ce manque de précision est donc préjudiciable pour les citoyens. » [...]

http://www.mediapart.fr/journal/france/261015/surveillance-les-exegetes-...