Support La Quadrature du Net!

[Libération] Le grand flou de l'espionnage à l'étranger

Le projet de loi sur le renseignement, discuté jusqu'à jeudi au Sénat, traite pour la première fois de la surveillance à l'étranger. Un encadrement en trompe-l'œil, dénoncent plusieurs associations. [...]

On le savait : le projet de loi sur le renseignement étend le domaine de l’espionnage, met en place une surveillance de masse (les boîtes noires branchées chez les opérateurs), légalise des pratiques très intrusives (pose de micros et caméras, piratage d’ordinateurs…). Il encadre aussi la surveillance au-delà des frontières hexagonales. Mais pour les associations de défense des libertés, réunies lundi matin lors d’une conférence de presse à la Ligue des droits de l’homme, cet encadrement ne serait qu’une façade. « Le gouvernement veut empêcher tout recours et tout contrôle », proteste Adrienne Charmet, de la Quadrature du Net. [...]

Plus grave, selon Adrienne Charmet, le texte ne dit rien sur les échanges de renseignement entre les Etats, la « place de marché » mondiale de l’espionnage. Adrienne Charmet s’interroge sur le mutisme affiché par la France après les révélations de la presse sur l’espionnage, par l’Allemagne mais pour le compte des Etats-Unis, d’entreprises françaises. En 2013, les documents d’Edward Snowden avaient aussi révélé l’existence d’un accord de coopération entre la NSA américaine et la DGSE (les services extérieurs français). [...]

http://www.liberation.fr/societe/2015/06/02/le-grand-flou-de-l-espionnag...