[FranceTVInfo] Loi sur le renseignement : les opposants espèrent toujours être écoutés

Après l'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi sur le renseignement, avec une large majorité, les opposants misent désormais sur les sénateurs pour faire évoluer le texte. La commission des lois du Sénat devrait commencer à examiner le texte le 20 mai, avant qu'il arrive dans la Haute Assemblée dans la première moitié du mois de juin. Les opposants regroupent des associations de défense des libertés, des juges antiterroristes, des avocats, mais aussi des syndicats, des associations de victimes et le Défenseur des droits, Jacques Toubon. Et ils comptent tous utiliser ce délai de quelques semaines pour se faire entendre. […]

Les sénateurs sont une cible de choix pour les opposants qui souhaitent faire évoluer la réflexion sur ce projet de loi. "Nous avons peut-être une fenêtre plus grande au Sénat, les sénateurs sont un peu plus sages", estime Adrienne Charmet, responsable des campagnes à La Quadrature du Net, une association qui défend les libertés sur la toile. […]

Comme pour les députés, les opposants vont contacter tous les sénateurs, un à un, pour les sensibiliser et tenter de les faire changer d'avis. "Nous allons mener le même travail de conseil, d'analyse juridique. Nous allons proposer des pistes d'amendements", complète Adrienne Charmet. […]

Les opposants s'attendent à un combat difficile. "Nous avons peu d'espoir que le texte devienne bon. Pour qu'il devienne acceptable, il faudrait le refaire de fond en comble", estime Adrienne Charmet. […] Au niveau du contenu, les opposants veulent insister sur deux points clés : les "boîtes noires" et le contrôle exercé par la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). […]

http://www.francetvinfo.fr/politique/loi-sur-le-renseignement/loi-sur-le...

[note de l'équipe de la revue de presse : plutôt qu'« écoutés », nous voudrions surtout être « entendus »]