Support La Quadrature du Net!

[ArretSurImages] Pourquoi le projet sur le renseignement peut créer une « surveillance de masse »

Les défenseurs des libertés sur Internet ont peur. Depuis la révélation, dans Le Figaro, que le gouvernement voulait installer des « boîtes noires » chez les opérateurs télécom afin de pouvoir surveiller, « en temps réel » et « de manière totale et systématique » les personnes représentant une « menace », ainsi que les « comportements suspects », on ne compte plus le nombre d'articles criant au scandale et de réactions anxiogènes. Étrangement, et à l'exception de NextInpact, aucun n'explique ce que recouvrent précisément les nouveaux articles 851-3 et 851-4 dont il est question. Pour comprendre, il faut distinguer la surveillance des suspects et de leurs proches, classique, d'une véritable innovation : la traque aux « comportements suspects ». […]

Si le projet de loi est adopté en l'état, les services de renseignement pourront leur imposer la surveillance, « en temps réel », des méta-données de milliers de « suspects » afin d'identifier tous ceux avec qui ils communiquent. Et ce, de manière continue, alors que les "interceptions administratives" (du nom donné aux écoutes téléphoniques ou Internet lorsqu'elles sont effectuées au profit du renseignement, et non de la police judiciaire) doivent, elles, être renouvelées périodiquement. […]

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2015-03-23/Pourquoi-le-projet-s...