[NextINPact] Une étude Hadopi met en lumière l'inefficacité de la fermeture de MegaUpload

Suite à la fermeture de MegaUpload, en janvier 2012, « la plupart » des internautes pouvant être considérés comme des « pirates » sont finalement retournés vers des sites illicites afin de télécharger de la musique, des films, etc. Voilà ce qui ressort d’une nouvelle étude commandée par la Hadopi, laquelle se base cependant sur de simples échanges entre une trentaine de personnes réparties en petits groupes. […]

Le principal changement observé porte en fait sur le mode d’entrée dans la consommation illicite. Selon la Haute autorité, face à l’émergence de nombreux sites nouveaux, « on est passé de l’ère du « site réflexe » à un mode d’entrée avec recherche par nom d’œuvre + nom d’accès dans les moteurs de recherche ». Un comportement dont semblent d’ailleurs avoir parfaitement conscience les ayants droit, ces derniers ayant milité et obtenu il y a peu des efforts très importants de la part de Google sur ce terrain (voir notre article). […]

Certains regretteront enfin que ces travaux n’aient pas permis d’examiner plus en détail les effets du blocage (de la galaxie Allostreaming notamment) en France, et ses différences par rapport aux fermetures. L’étude effleure seulement la question, en indiquant que les mesures de blocage « sont peu évoquées/identifiées par les participants », en particulier du fait de l’apparition de moyens de contournement - de type sites miroirs. La Hadopi affirme brièvement que ces mêmes mesures sont « souvent jugées inefficientes et davantage préjudiciables pour le propriétaire du site que pour l’internaute lui-même, qui trouvera de toute façon une autre source illicite ». […]

http://www.nextinpact.com/news/90913-une-etude-hadopi-met-en-lumiere-ine...