[FranceInfo] Données personnelles : un an après Snowden, le débat continue

Alors que les premières lois censées réformer le système d'espionnage américain sont jugées décevantes, Google et les autres mastodontes du secteur réclament plus de protection pour les internautes. Un an après les révélations d'Edward Snowden sur les écoutes de la NSA, la prise de conscience a eu lieu à travers le monde, mais les actes ne suivent pas souvent. […]

Les révélations d'Edward Snowden ont choqué des millions de personnes à travers le monde. Des utilisateurs d'Internet notamment, qui ont appris que leurs données personnelles, semées au gré de leur cheminement à travers les géants américains que sont Apple, Google, Yahoo! ou Facebook, étaient consciencieusement collectées par la NSA. Problème : ces entreprises, contraintes de collaborer, ont vu leur image entachée par cette affaire. […]

L'immense majorité des alliés des États-Unis, dont les dirigeants eux aussi ont été écoutés par la NSA, ont préféré fermer les yeux, malgré des protestations de pure forme. Mais le changement de ton est peut-être en train de se dessiner. En Allemagne, la justice a décidé ce mercredi d'ouvrir une enquête sur l'espionnage du téléphone de la chancellière Angela Merkel. Et au Brésil, la présidente Dilma Rousseff ne rate pas une occasion de dénoncer la surveillance dont elle aussi a fait l'objet. Elle a notamment crié sa colère à la tribune de l'Onu en septembre dernier, et a annulé dans la foulée une visite d'État à Washington. Le Brésil est ainsi devenu l'exemple de la lutte contre la surveillance "sauvage" des citoyens ; un sommet sur la gouvernance du Net s'est tenu à Sao Paulo en avril dernier, et la demande d'asile d'Edward Snowden formulée la semaine dernière est tout, sauf un hasard.

http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/affaire-snowden-google-veut-...