[FranceCulture] Libre-échange États-Unis / Europe : pourquoi une telle discrétion médiatique ?

Les Etats-Unis et l'Union Européenne mènent des négociations commerciales depuis juillet 2013 pour mettre en place un accord de libre-échange dans un très important nombre de domaines.

S'il voit le jour, cet accord pourrait avoir des conséquences non négligeables sur notre économie et nos vies.

La presse française est très discrète sur le sujet et ces négociations n'ont donc quasiment suscité aucun débat dans l'opinion publique lors de la semaine écoulée. L'occasion était pourtant belle d'en parler avec la venue de Barack Obama à Bruxelles.

Pourquoi si peu de médiatisation ? Le sujet n'intéresse-t-il pas ? Est-il trop complexe et technique ? Est-ce de la paresse journalistique ? Est-ce un problème d'opacité de la Commission européenne ? Et comment éviter que ce silence médiatique ouvre la porte aux théories du complot ?

Émission Le Secret des sources diffusée le 29 mars 2014 sur France Culture.

http://www.franceculture.fr/emission-le-secret-des-sources-libre-echange...

[…]

Jean-Marc Four : Alors il y a un autre thème qu'il faut qu'on aborde François Beaudonnet – vous prononciez tout à l'heure le mot « complot » – c'est que ce faible traitement médiatique a un effet quasi-mécanique, Eric Chaverou, c'est qu'à l'inverse les réseaux sociaux, les blogs, parlent abondamment de ces négociations, et y compris sur le mode conspirationniste.

Eric Chaverou : Oui alors il y a un fort contraste : il y a une constellation de blogs et de sites qui évoquent ce sujet d'un point de vue thématique ou d'un point de vue politique. Il y a une tête de pont côté opposants, c'est le collectif « stop tafta ! »…

Jean-Marc Four : « TAFTA » et « TTIP » c'est la même chose, c'est l'acronyme de la même négociation.

Eric Chaverou : …qui a donné son nom à un mot dièse pour twitter… Donc là, il a un site où l'on retrouve la centaine de membres qui le constituent. Bon sur ce site, il n'y a pas grand chose de surprenant : un document .pdf de 4 pages pour comprendre les enjeux… En fait l'information on la trouve bien d'avantage sur une autre plateforme, beaucoup mieux organisée, et beaucoup plus agréable à découvrir et à pratiquer, c'est celle de La Quadrature du Net, qui est très expérimentée en la matière, qui propose entre autre une chronologie, et puis surtout des documents de référence, François Beaudonnet en parlait tout à l'heure, le mandat de négociations qui a fuité, et une liste partielle des négociateurs avec un appel aux internautes à la compléter.

Jean-Marc Four : Et face à cette mobilisation des blogs, des réseaux sociaux, est-ce qu'en face la Commission européenne fait quelque chose ?

Eric Chaverou : Alors elle a timidement répliqué avant-hier, j'ai découvert ça, par une consultation en ligne à propos de la protection des investisseurs. Ce qui est intéressant, c'est ce qui est écrit dans le communiqué de presse : elle reconnaît elle même qu'il s'agit de répondre à l'ampleur pris par le débat et aux craintes grandissantes, et elle parle d'efforts constants pour faire de ces négociations « les plus ouvertes et les plus transparentes jamais menées », comme si – on le disait tout à l'heure – comme si les secrets en fait ne venaient que de la part des américains. Alors le problème, c'est que pendant ce temps là, la colère monte, un peu comme un 2005, c'est-à-dire qu'il y a énormément d'internautes qui eux se plaignent du travail, du manque de travail des journalistes, et qui les accusent de se taire…

Jean-Marc Four : Oui, ils en prennent plein leur grade les journalistes !

Eric Chaverou : Plein leur grade. Par exemple le blog des "moutons enragés". Alors le problème c'est que c'est un internaute anonyme, mais qui lui dit que les journalistes se taisent volontairement parce qu'ils sont au service des puissances politiques, lobbyistes, et financières…

[…]

☙❦❧