[LesEchos] La neutralité du Net sur la sellette

La justice [aux USA] a rendu un verdict favorable à Verizon face au régulateur. Les opérateurs pourront faire payer Google ou Netflix pour leur assurer du débit. [...] Le cadre réglementaire posé par la FCC [Federal Communications Commission] en 2010, qui garantissait une certaine neutralité du Net, vient de voler en éclats.

Pour les défenseurs de la neutralité du Net, la décision de justice de mardi est un sérieux coup porté à l’innovation et à la liberté d’expression sur le Web. Elle est de nature à favoriser les géants comme Facebook, Amazon et Google, qui ont les moyens de s’offrir un débit dédié, et à reléguer au second rang les start-up, qui ne peuvent pas payer pour avoir la même visibilité. « C’est totalement contre-productif et cela témoigne d’une vision très court-termiste des opérateurs et des fournisseurs de services Internet. Car cela instaure un filtre dans lequel seuls des groupes de la taille de Google peuvent entrer », critique Jérémie Zimmermann, à la Quadrature du Net.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/02032464476...