[DebatPublic] [Blog] Le partage est un droit culturel, pas un échec du marché

Une série sans fin de projets législatifs, de politiques contractuelles et d’accords commerciaux ou traités continue à essayer d’éradiquer ou d’empêcher le partage non marchand d’œuvres numériques. De nouvelles stratégies misent sur les incitations et les menaces pour que les intermédiaires techniques fassent la police de l’internet et protègent les modèles commerciaux fondés sur la rareté de la concurrence de l’abondance. Tout serait donc inchangé ? Et bien non.

Il y a des indications importantes que les citoyens et les organisations défendant les droits dans l’univers numérique ont dépassé « le débat sur le piratage ». Pendant de nombreuses années, ils ont bien souligné les dommages causés par la guerre contre le piratage à l’internet, aux libertés et aux droits fondamentaux. Mais beaucoup semblaient avoir oublié que les initiateurs de partage de fichiers l’appelaient… partage de fichiers. Ils ont eu peur de défendre explicitement la légitimité de ce partage, et ont recherché des mécanismes qui permettraient d’acheter la paix dans la guerre contre le P2P. Ils ont ainsi défendu des mécanismes de licence globale (optionnelle ou obligatoire) qui compenseraient les torts supposément causés à un ensemble limité d’industries (cinéma, industrie phonographique et à un moindre degré audiovisuel) par le partage non autorisé. […]

Dans le reste de ce billet, je voudrais souligner ce qu’on gagne a défendre le partage comme un droit culturel et à rejeter l’économisme qui pousse à considérer le partage comme un échec du marché, échec à corriger par la promotion d’une « offre légale » plus attractive. L’existence d’une offre légale plus attractive serait certainement une bonne chose, mais elle ne peut d’aucune manière être considérée comme « un solution au problème du partage ». […]

http://paigrain.debatpublic.net/?p=7343