Support La Quadrature du Net!

[LaMarseillaise] « Celui qui partage sans but lucratif, consomme plus que les autres »

La Quadrature du net rassemble des citoyens engagés et vigilants sur l’ère numérique. Entretien avec Philippe Aigrain, cofondateur du collectif. [...]

« Il a pris en compte un champ vaste. Chaque sujet commence avec des discussions ouvertes et intéressantes. Le problème est dans les propositions, qui elles sont limitées. Prenons la taxe des smartphones : dans quel but ? Financer des services en ligne, ceux qui assurent la distribution commerciale. Or, ce ne sont pas les acteurs qui souffrent le plus de la transition numérique. » [...]

« Les échanges sans but lucratif nuisent-ils au commerce des œuvres ? Toutes les enquêtes y compris celles réalisées par Hadopi montrent que non. D’une part parce que le contexte a évolué : avec l’ère numérique, il y a de plus en plus de créateurs, de plus en plus d’œuvres mais pas plus de public ni plus de temps disponible. Donc, indépendamment du partage, l’audience d’une œuvre est divisée. Les études montrent aussi que ceux qui partagent sont aussi ceux qui consomment le plus de produits culturels. Parce que le partage se fait notamment dans un but de collectionneur, que l’on n’écoute ou ne regarde pas tout ce que l’on télécharge, tout de suite. » [...]

http://www.lamarseillaise.fr/analyse-de-la-redaction/analyse-dossier-du-...