[Rue89] L'attentat de Boston relance le débat sur le flicage des conversations

Dans l’enquête sur l’attentat du marathon de Boston, les enquêteurs du FBI s’interrogent sur l’éventuelle complicité de Katherine Russell, la veuve d’un des deux poseurs de bombes présumés, Tamerlan Tsarnaev.
Est-il possible de découvrir ce qui s’est réellement passé si elle ne coopère pas ? [...]

« Il y a un moyen d’accéder à toutes les conversations digitales dans le passé. Je ne peux pas expliquer en détail ce qui est fait et comment cela est fait. Mais je peux vous assurer qu’aucune communication digitale n’est sécurisée. » [...]

Ce qui est illégal pour le FBI ne l’est pas pour la NSA. Le ministère de la Justice américain a trouvé une parade : les lettres spéciales « 2511 », donnant pleine immunité aux entreprises qui ont collaboré dans la mise sous surveillance. [...]

Plus inquiétant : le vote de la loi Cispa (Cyber Intelligence Sharing and Protection Act) rejeté l’année dernière par le Sénat, est de nouveau à l’ordre du jour après un nouveau vote positif par la Chambre des représentants [...]

http://www.rue89.com/2013/05/06/lattentat-boston-relance-debat-flicage-c...