Support La Quadrature du Net!

Macron digne de la lâcheté de ses prédécesseurs

Paris, 11 octobre 2017 — Aujourd'hui, l'Assemblée nationale adoptera l'état d'urgence permanent. Le Sénat le fera jeudi prochain.

« Les Français sont drogués à l'état d'urgence » : Macron n'avait rien trouvé de mieux pour expliquer à notre collectif1, lors d'une rencontre en juin dernier, pourquoi il prolongerait l'état d'urgence pour toujours. Sa vision politique ne va pas plus loin : il craint qu'au lendemain d'un futur attentat, ce peuple qu'il méprise tant ne le mette au pilori pour n'avoir pas pris une loi anti-terroriste de plus. Une trentième loi en 30 ans2, dont Macron n'a en vérité que faire du contenu.

Quelques mois après sa prise de poste, Macron se révèle déjà aussi faible, lâche et vide de tout projet que le furent Hollande ou Sarkozy. Pour Macron, le masque tombe bien plus tôt. Il se contente de gérer les Français comme une meute stupide et enragée, qu'il doit seulement dompter le temps de pousser les destructions néo-libérales que lui ont commandées ses soutiens industriels.

En vérité, de meute stupide, il n'y en a qu'une, et elle n'a rien d'enragée. C'est celle qui se dit En Marche à l'Assemblée. Au cours des débats inexistants autour de cette 30ème loi sécuritaire, c'est le mouton-député Gauvain qui a mené cette troupe abrutie dans sa danse macabre, incapable de réfléchir, de réagir quand nous lui parlions avec raison, apathique lorsque nous exprimions notre colère. C'est une troupe de cadavres articulés, tels des pantins, par un autre cadavre en chef. Qu'elle se taise et laisse parler les vivants.

  • 1. La Quadrature du Net prend part à un collectif d'associations, d'universitaires et d'avocats contre l'état d'urgence, que l'on retrouve notamment en signataires d'une de nos dernières lettres communes.
  • 2. Voir la liste dressée par l'administration des lois antiterroristes prises depuis 1986
AttachmentSize
danse.gif1.66 MB