Michel Rocard répond à Christine Albanel

Le Monde Informatique vient de publier la réaction de Michel Rocard, ancien Premier Ministre et député européen, aux propos tenus par la ministre de la Culture au Printemps de Bourges :

Michel Rocard persiste et signe, en nous déclarant : « Pour moi, la coupure éventuelle de l'Internet est une punition collective, principe interdit par tous nos systèmes de droit. La lettre des textes est claire et il n'y a aucun problème sophistiqué de compréhension là derrière. ». Le député européen conclut par une pointe d'ironie adressée à la locataire de la rue de Valois : « Nous savons lire et cela suffit. »

Source : Le Monde Informatique