Support La Quadrature du Net!

[Ecrans Libération] Christophe Espern : « L’industrie du disque essaye d’éponger la mer avec une serpillère »

Christophe Espern est membre fondateur de La Quadrature du Net, et membre du Conseil d’Orientation du Forum des Droits sur l’Internet. Déjà actif contre la loi DAVDSI au travers de l’initiative EUCD.Info, il a lancé en mars dernier, avec Philippe Aigrain et Jérémie Zimmerman, ce collectif pour veiller et informer les citoyens sur des projets de lois qu’ils considèrent attentatoires aux libertés individuelles et droits fondamentaux. Parmi eux, le projet Olivennes. Relayée par les médias et soutenus par de nombreuses organisations nationales et internationales (EFF, Open Society Institute, Big Brother Awards, Creative Commons, etc.), La Quadrature du Net est devenue en quelques mois l’une des voix les plus actives contre le projet de loi du gouvernement.

[...]

Vous déplorez également que cette loi ait été élaborée dans des conditions « sidérantes », sous la pression de lobbies...

Il suffit de constater que c’est l’ancien président de la FNAC qui a dirigé la commission qui a recommandé qu’un tel projet soit présenté au Parlement. C’est comme si on confiait une mission sur les OGM au président de Monsanto et il n’y a rien d’étonnant à ce que rien dans ce texte ne soit prévu pour le public. Par ailleurs, plusieurs conseillers s’occupant du dossier sortent tout droit de Canal + et quand les producteurs font réaliser des sondages ridicules, ils sont mis en avant par la ministre dès le lendemain. Christine Albanel est en fait leur marionnette. Ceci dit ce n’est pas nouveau, la loi précédente sur le droit d’auteur et internet a été rédigée dans les mêmes conditions. Le ministère de la culture est devenu une annexe de Vivendi et des autres. Il devient difficile de savoir qui est fonctionnaire et qui est lobbyiste.

[...]

Que demandez-vous aujourd’hui au gouvernement ?

Nous demandons au gouvernement d’abandonner son projet mort-né et un moratoire d’un an sur ces questions. Nous demandons que la présidence française de l’Union Européenne soit l’opportunité pour qu’un vrai débat démocratique se tiennent en Europe sur le sujet pour que des solutions assurant la protection des droits fondamentaux du public et la rémunération des créateurs soient mises en place.

http://www.ecrans.fr/Christophe-Espern-L-industrie-du,4200.html